mercredi 29 octobre 2008

Freude am Tanzen


Les Wighnomy Brothers ont sorti cette compil il y a quelques mois, mais il n'est jamais trop tard pour parler des choses que l'on aime.

On est loin de la minimale au kilomètre mixée au millimètre comme un peu partout. Ici il s'agit de disques rares, de beats aquatiques, de sons des forêts et d'enchaînements délicats. Un peu comme la Sci Fi Hi Fi de Luciano ou la Kreucht & Fleucht de Dominik Eulberg en fait.

C'est pas le genre de disque où on retient deux trois morceaux punchys et puis ont passe au prochain. Nan nan. On l'écoute du début jusqu'à la fin, et on guette les jolies variations et la finesse des montée. La grande classe.

On passera les détails sur l'affranchissement total des canons compilatoires façon Richie Hawtin grande période (22 morceaux en 17 pistes, tous se chevauchent, s'entremêlent, s'éclipsent puis réapparaissent..) et tous autres ces détails de geeks.

Parce que de toute façon, l'électro c'est toujours pareil: on triture des machines, on monte des labels, on sort des disques. Et à la fin c'est les Allemands qui gagnent.

Agoria - Les violons ivres (PIAS, 2006)






5 commentaires:

Der Professor a dit…

écouté et approuvé. elle déchire cette compil. les phases aériennes sont... stratoshpériques. qui vient au rex samedi pr la soirée kompakt?

John a dit…

attends demain c'est immanquable...
excellente compilation, et très bon blog !

Ivan SMIC a dit…

Merde au clubbing sarkozien...

Laeknir Ekkert a dit…

Monsieur.
Alcool ou tabac. Qui choisir?

Adolf H a dit…

La direktion infite tous les condesdataires à ze réounir en zalle doucheu préffue à zette effet pour une misse au point zur les Règleus de ponne gonduite en poite de la nuit. Danke